Accueil > Le répertoire > Les spectacles > La trilogie de Franck
© Christophe Raynaud de Lage © Christophe Raynaud de Lage © Christophe Raynaud de Lage © Christophe Raynaud de Lage © Christophe Raynaud de Lage © Christophe Raynaud de Lage © Christophe Raynaud de Lage © Christophe Raynaud de Lage © Christophe Raynaud de Lage

La trilogie de Franck

La table du fond [2005], Silence [2009], Le soir [2012]

Récit en trois volets pouvant être joués ensemble ou séparément

Au départ de cette trilogie, une nouvelle écrite par François Cervantes, qui, en 1996, retourne sur les bancs de l’école.
"Je suis allé à Trappes, au collège de Village, en classe de 4ème A. Je me suis assis à une table, au fond de la classe, avec les élèves ; j’ai suivi les cours et j’ai écrit. J’ai voulu retourner à l’école, retraverser un pays d’enfance, un quartier de l’esprit."

Dans La table du fond, une mère cherche son fils qui ne rentre plus à la maison depuis trois jours. En rencontrant ses professeurs, elle découvre qu’il continue à venir au collège et qu’il y est heureux. Dans Silence, elle retrouve son fils, dans un bar où il a trouvé un abri. Dans Le soir, le père de Franck rentre chez lui après une semaine de travail, sans rien savoir de ce qui s’est passé en son absence. Son fils Franck dort dans sa chambre, et sa femme l’attend. En retrouvant son enfant, elle a aussi retrouvé son enfance.

A travers leur baie vitrée, nous observons ce couple comme autrefois nous observions les fougères, les têtards et les grenouilles dans les aquariums de la classe : qu’est-ce qu’il y a à apprendre ? Est-ce que l’amour est un apprentissage ?
Texte et mise en scène François Cervantes
Avec Nicole Choukroun, Stephan Pastor
Lumière Christophe Bruyas
Son Guillaume Ledieu
Régie en alternance Christophe Bruyas et Guillaume Ledieu
Production L’entreprise
Coproduction Conseil Général des Bouches du Rhône, Théâtre Massalia, Friche la Belle de Mai Marseille, Théâtre de Sartrouville et des Yvelines CDN, Théâtre de l’Olivier Istres, Théâtre d’Arles, Le Merlan Scène Nationale de Marseille, CDC Les Pennes Mirabeau, La Maison des Comoni, Le Revest les Eaux. Projet réalisé dans le cadre des actions éducatives et artistiques du Conseil Général des Bouches du Rhône Directions de l’Éducation et de la Culture
Textes édités Éditions Maison
Non disponible en tournée
Joué plus de 200 fois, dans les collèges ou sur les plateaux des théâtres, les représentations de La table du fond étaient toujours suivies de discussions avec les élèves, de rencontres avec des adolescents qui posaient des questions parfois bouleversantes. Ces échanges, réflexions et questions partagées ont nourri la création de Silence en 2009

Le 2 mars 2006 la compagnie a commencé la première tournée du spectacle La table du fond dans les classes des collèges du département des Bouches du Rhône. Après chaque représentation Nicole Choukroun, Stephan Pastor et Christophe Bruyas ont proposés aux élèves de déposer leurs premières impressions sur des petites cartes blanches. Parallèlement Nicole, Stephan et Christophe ont tenu un carnet de bord de cette première tournée. Un Carnet de voyage témoignant de cette aventure dans les collèges a été réalisé à partir de quelques morceaux choisis.
Comme toujours dans les spectacle de L’entreprise, on est plongé dans un univers de décors allusifs et très concrets en même temps : une salle de classe d’abord, un bar ensuite, l’une devenant l’autre, avec presque rien, mais on y est. Le texte est à l’avenant, proche de tous les publics, parfois trivial, souvent d’une poésie contemporaine qui fait voyager loin... C’est sans doute ça la magie Cervantes.
Zibeline, Fred Robert [19 mars 2009]

Pour écrire ce texte, François Cervantes est retourné à l’école (…) Le propos semble extrêmement fidèle à la réalité. Mais s’y ajoute une note sensible qui rend chaque scène universelle. Les deux acteurs, Nicole Choukroun et Stephan Pastor donnent vie et chair à ce pays d’enfance heureux.
Trottinette, Fred Kahn [février 2009]

Après une année passée sur les bancs d’un collège à observer les élèves, François Cervantes a composé avec La table du fond un texte qui évoque avec légèreté et gravité les questions d’identité qui traversent l’adolescence – et poursuivent chacun tout au long de sa vie.
Ventilo, Fabienne Fillâtre [17 mai 2006]
France bleu : entretien de François Cervantes par Michel Flandrin (5-11-13)