Accueil > La Transmission > Le garage - Master class
Le garage -> 2004-2014
« Il est aussi physique de dire un vers de Victor Hugo que de détendre un muscle du dos. Il est aussi poétique de détendre un muscle du dos que de dire un vers de Victor Hugo »
[ Eugène Lion ]

Il faut du temps pour travailler vite.
Je donne beaucoup de responsabilités aux acteurs, ils sont pour moi au cœur de l’acte théâtral. J’ai ouvert « Le Garage » aux comédiens professionnels pour explorer avec eux les relations entre la pensée, le texte, la parole, la voix, le corps et l’espace. Cet atelier s’adresse à des acteurs qui pensent qu’il est nécessaire d’avoir une pratique régulière pour structurer un travail personnel, qu’un acteur a besoin d’ancrage dans une pratique, qu’un chemin ne peut se faire seulement en allant de production en production, de metteur en scène en metteur en scène, de texte en texte.
Aujourd’hui, à cause des ruptures successives avec le passé et à cause du mélange des genres, nous sommes dans une période à la fois extrêmement riche et très confuse. Il y a une éloge de la spontanéité et la reconnaissance d’acteurs qui entrent de but en blanc dans le métier, et puis il y aussi un acte de résistance : la nécessité de créer des cellules de travail régulier pour étudier et pratiquer un art comme un métier, l’artisanat d’un art objectif et collectif.
Au-delà des productions de spectacles, la pratique d’un art est une fin en soi, cela peut-être vrai pour un acteur comme pour un peintre ou un auteur. Si le théâtre peut-être un art, une question : celle de la place du corps dans l’œuvre d’art. Quand un acteur entre sur scène, il doit se poser la question du « je est un autre », que ce soit avec un texte ou avec son propre corps. Se sentir appartenir à une famille de travail.
Poser la question des liens, du groupe, de l’intelligence collective, l’énergie d’un groupe n’est pas la somme des énergies individuelles. Il y a un certain travail que nous ne pouvons pas faire seul.
[François Cervantes]

Le clown, création d’acteur et d’auteur
Du 7 au 18 mars 2016
[Toulouse]
Stage professionnel dirigé par François Cervantes et Catherine Germain, organisé par Les Chantiers nomades

La figure du clown
Du 27 avril au 2 mai 2015
[Friche la Belle de Mai, Marseille]
Cette master class dirigée par François Cervantes et Catherine Germain aborde l’univers du clown comme celui d’un être intérieur qui désire s’incarner. Cela demande à l’acteur de trouver les conditions pour le faire apparaître. Ce chemin ne sera pas séparé du théâtre ni de l’écriture ou de la dramaturgie : l’acteur n’est plus un interprète mais un auteur, de sa présence, de son univers. Avant l’histoire, il y a l’apparition de cet être intérieur au plateau.
Il ne s’agit pas d’un « stage de formation » mais plutôt d’un temps consacré à la figure du clown, comme créature qui voyage hors des histoires et interroge la présence de l’acteur et l’écriture qu’elle inspire. Les formes que prendra ce temps peuvent aller de la projection de documents, à des passages sur le plateau ou encore à une rencontre avec un clown invité. Alterner la position d’acteur et celle de spectateur permet d’élargir la compréhension de cette langue essentielle qu’est la relation au public et dont le" clown est l’interprète.
[François Cervantes et Catherine Germain]
Lieu : Petit Plateau - Friche la Belle de Mai - Marseille
Durée : 6 jours – de 10h à 17h
Tarif : 200 euros
Modalités : pour participer à cette master class, écrivez une lettre de motivation avant le 15 mars 2015. Nous voulons éviter la notion de sélection : le seul impératif est d’avoir déjà une connaissance du clown pour avoir mis à jour une créature de cette nature. Il y aura possibilité d’assister à cette master class en auditeur libre.

Rencontre entre l’acteur et le masque
Du 21 au 26 avril 2014
[Friche la Belle de Mai, Marseille]
Cette master class dirigée par François Cervantes et Catherine Germain, est ouverte aux artistes qui ont eu une aventure singulière avec le masque et qui le considèrent comme une composante de leur cheminement artistique. Ils pourront autant porter les masques sur scène, qu’assister à des moments de travail entre François Cervantes et Catherine Germain. Seront aussi projetés des documents d’archives.
« L’accent sera mis sur la rencontre entre l’acteur et le masque, la liberté qu’elle offre, plutôt que sur la transmission de techniques. Porter un masque c’est être en retour porté par lui et ainsi agrandir le champ de la connaissance de soi en jeu. Ce qui « aura lieu » dans les corps des acteurs et des spectateurs aura valeur d’enseignement et définira ce que nous nommons ici master‐class. Le guide, c’est le masque. Sa mise en vie est le fruit de la relation qui se vit entre lui, l’acteur qui le porte et le spectateur qui le regarde.
[François Cervantes et Catherine Germain]
Lieu : Petit Plateau - Friche la Belle de Mai - Marseille
Durée : 6 jours – de 10h à 17h
Nombre de participants : 20
Tarif : 180 euros
Modalités : adresser à la compagnie avant le 31 mars 2014 , un courrier indiquant votre parcours artistique et vos motivations pour cette master‐class. Il y aura possibilité d’assister à cette masterclass en auditeur libre
« Le Garage » , lieu de rencontre de 2004 à 2014, à l’adresse des gens de théâtre, se transforme en rendez-vous tout au long de l’année : masters class, laboratoires, conférences publiques... Certains de ces rendez-vous sont organisés directement par la compagnie, d’autres par des structures de formation professionnelle.